POUR QUE VIVE LE VILLAGE

 

Naissance de l’asbl Groupe Animation Chantemelle

Depuis 1990, le village de Chantemelle a connu une explosion urbanistique sans précédent : une trentaine de nouvelles maisons sont sorties de terre et d’anciennes ont vu leur intérieur complètement transformé.

L’arrivée d’une nouvelle population jeune a permis la réouverture de l’école et son intérêt pour la vie villageoise a redynamisé son animation. L’ancien groupe d’animation est devenu, après quelques discutions et projets, une sorte de fédération de tous les collectifs qui animent d’une façon ou d’une autre le village. Il est devenu une a.s.b.l (association sans but lucratif) avec pour nom le Groupe Animation Chantemelle (GAC). Ses statuts ont été publiés au moniteur le 10 août 1995.

Le conseil d’administration du GAC se composait à ces débuts d’Etienne Crucifix (président) de Jean-Pol Laurent (vice-président), de René Thierry (trésorier) et de Philippe Istace (secrétaire).

L’a.s.b.l  réunissait, en plus de son conseil d’administration, des responsables de section (enfants, jeunes, culture, gestion du local, paroisse,…).

L’association a pour objet : l’agrément de ses membres par l’aménagement, l’agrandissement ou la constitution d’un centre de réunions locales et l’organisation, la direction, le développement et le soutien de toutes animations, diffusions, activités et projet à caractère culturel ou autre.

 

Une convention a été signée avec l’a.s.b.l « Association des œuvres paroissiales du Doyenné d’Habay-Etalle » dans le but d’avoir une garantie que les éventuels aménagements, améliorations ou agrandissements que le GAC ferait dans le cercle Saint-Michel, perdureraient dans le temps et ne seraient pas ruinés par une nouvelle affectation du bien.