Souvenirs

 

Juin 2002 - Fête des Sarrasins

 

Les Sarrasins ont fait la fête

sous le soleil

 

"L'avenir du Luxembourg 2002"

 

 

                                                                                             JUIN 2002

 

                            Les Sarrasins ont fait la fête sous le soleil

 

 

 Le "Groupe Animation Chantemelle"  

a organisé sa fête des sarrasins.

C'est ainsi qu'on nommait la

population locale à la fin du

XIXe siècle

 

 

 

 

 

 DES SARRASINS ! Ce surnom des habitants de Chantemelle (Etalle) daterait de la fin du XIXe  siècle. Il fut donné par leurs voisins de Vance suite à la volonté des Chantemellois de l’époque de devenir une commune autonome et non une section de Vance. En ce temps-là, on cultivait le sarrasin aussi appelé blé noir breton sur les terres qui entouraient le village

 

 Le samedi, une vingtaine d'équipe se sont retrouvés sur la pelouse pour disputer un tournoi de mini-foot. Comme l'année dernière, les participants ont apprécié la qualité de l'organisation. Un match opposant les enfants aux papas on a fait rire plus d'un. Pour clôturer la journée, une soirée dansante basée sur les années 80 a donné l'occasion aux familles de partager le plaisir de la danse.

 Le dimanche, la rue principale a été envahie par les brocanteurs. Comme le soleil était de partie, les visiteurs se sont bousculés tout au long de la journée. l'Harmonie Royale Saint-Joseph de Vance à donné l'aubade. Leurs costumes, des sarraus, ont été particulièrement remarqués.

Le barbecue a rassemblé près de 280 convives avant de laisser la place au groupe « Les Fusils de Bois » et à leur répertoire de chansons françaises. En début de soirée, le groupe « Kiermesdrep » plus en forme que jamais, a entraîné les amateurs dans ces danses traditionnelles

Durant cette journée du dimanche, une exposition regroupant les œuvres de trois artistes locaux était proposée aux amateurs dans la grande salle du cercle Saint-Michel. Jean Bouchet présentait ses sculptures sur pierre, en bois ou encore en béton cellulaire. Ses œuvres sont toutes tirées de son imagination et le plus souvent issues de matériaux de réemploi qu’il fait revivre.

Monique Thiry et Anne-Marie Verly réalisent des aquarelles et des huiles. La femme, les enfants et les fleurs sont à l’heure actuelle leurs principales sources d’inspiration. Elles participent également à l’atelier « couleurs » organisé à la maison de la culture d’Arlon.

La fête des Sarrasins a une nouvelle fois démontré qu’on peut redonner à un village une âme faite de créativité et de convivialité.

D.H.